Recherche avancée

Athènes > Actualités > « Pierre Werner et le Luxembourg : une vision pour l’Euro... >

« Pierre Werner et le Luxembourg : une vision pour l’Europe » - Sibiu, Roumanie

Publié le mardi 11 juin 2019

Le vendredi 24 mai 2019, le Casa Luxembourg Sibiu a accueilli la manifestation académique « Pierre Werner et le Luxembourg : une vision pour l’Europe » organisée par l’Ambassade de Luxembourg, le Consulat honoraire à Sibiu et le Luxembourg Center for Contemporary and Digital History (C²DH), avec leurs partenaires – la Fondation du Mérite Européen (Luxembourg), la Fondation Pierre Werner sous l’égide de la Fondation du Luxembourg, les Éditions Palgrave Macmillan, le Robert Schuman Initiative of European Affairs de l’Université du Luxembourg et l’Université Lucian Blaga Sibiu.

 

La manifestation s’est déroulée sous le haut patronage conjoint de Monsieur Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne et Monsieur Xavier Bettel, Premier Ministredu Grand-Duché de Luxembourg.

 

Dans son allocution d’ouverture Monsieur Daniel Plier, Consul honoraire du Grand-Duché à Sibiu a évoqué les liens historiques fraternels de longue date qui unissent le Luxembourg et la Roumanie, notamment Luxembourg et Sibiu, dont la coopération en tant que « Capitale culturelle européenne 2007 » est une éclatante illustration. En remerciant les partenaires, il a mentionné la contribution de l’Ambassade du Luxembourg et de l’Ambassade de Roumanie à Luxembourg dans l’organisation de la manifestation.

 

Il a ensuite souligné le contexte particulier de grande effervescence pour l’Europe dans lesquels la soirée académique a lieu – à savoir peu après le Sommet européen informel organisé le 9 Mai à Sibiu par la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, et à la veille des élections européennes – ce qui nous amène à revenir aux sources et à remémorer les idées et les actions des précurseurs de l’Europe unie, dont Pierre Werner et le Luxembourg occupent une place de choix.

 

Ensuite, Dr Elena Danescu, Research Scientist au Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C²DH) de l’Université du Luxembourg a présenté son ouvrage « Pierre Werner and Europe. The Archives Behind the Werner Report », récemment publié – avec l’avant-propos de Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne et la préface du Professeur Harold James (Princeton University)- aux prestigieuses éditions académiques Palgrave Macmillan.

 

Résultat d’un projet de recherche multidisciplinaire basé sur l’exploration des archives familiales Pierre Werner ouvertes pour la première fois à la recherche, de nombreuses archives internationales, ainsi que d’un volet original d’histoire orale, ce livre retrace le parcours et l’œuvre de celui qui fut Ministre d’État, Premier Ministre et ministre des Finances pendant de longues décennies et qui a marqué de son empreinte le devenir contemporain du Grand-Duché et l’intégration européenne. La diversification et l’expansion économique, la promotion du Luxembourg au rang de place financière internationale, le développement du secteur audiovisuel à travers le projet des satellites, l’avènement d’une Union économique et monétaire en Europe, la culture de la concertation sociale et du consensus font partie des initiatives audacieuses qu’il a transmises à ses continuateurs.

 

En guise de conclusion a été projeté le film documentaire « Une vocation européenne » réalisé sur la base d’extraits d’interviews originales avec des personnalités européennes, ainsi que d’archives internationales inédites.

 

L’événement a rencontré un vif succès de public réunissant des personnalités du monde culturel, universitaire et associatif, ainsi que des journalistes des principaux médias de Sibiu.

 

 

« Une oeuvre politique n’est jamais le produit de l’intelligence ou de la volonté d’un seul

homme. Le chef politique doit être avant tout le catalyseur des énergies de ceux qui l’entourent et qui le secondent dans un grand dessein. Je crois à la grandeur du métier politique quand il est porté par la volonté d’unir les hommes ».

Pierre Werner, 1992

Retour